Sexe brutal : vous l’aimez toutes ?

Forum-seduction.com Forums Pour les femmes Sexe brutal : vous l’aimez toutes ?

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Messages
  • #244
    CorentinmimiCorentinmimi
    Player

    Je me suis posé pas mal de questions sur le sexe brutal : j’ai pu coucher avec diverses femmes durant ma jeune vie, et j’ai remarqué qu’elles aimaient toutes le sexe brutal, même si certaines sont parfois réticentes au début. Voici ma réflexion. J’ai probablement tout à fait tord et ma réflexion est sûrement complètement erronée, je poste pour pouvoir en discuter et en débattre.

    Je suis de ceux qui sont pour la définition des termes avant d’exposer un point de vue sur un sujet quelconque, voici comment je définis donc le sexe brutal : J’entend par sexe brutal le fait, pour l’homme, de dominer physiquement sa partenaire durant l’acte, de la diriger, de montrer son contrôle sur elle en lui agrippant le cou ou les cheveux, ou encore, tout simplement, de ne pas lui demander son avis. De la prendre en levrette avec fessée, etc.

    Bref : ne pas être un gentil garçon, bien élevé, bien comme il faut, qui la traite comme une princesse au lit, fait exactement tout ce qu’elle lui dit de faire, et, sans vraiment qu’il sache pourquoi, ne parvient jamais à la faire jouir.

    En faisant mes propres recherches et durant de longues heures de réflexion, même si le point de vue peut paraître extrémiste voire même complètement misogyne soyez sûr que ce n’est absolument pas l’objectif. Voici ce que j’en conclu : elles aiment quand :
    – le mâle est physiquement supérieur à elles, ce qui démontre une haute valeur (social, ou peu importe),
    – le mâle se montre brutal et physiquement dominant, ce qui dénote une virilité classique et assumée,
    – le mâle est assez attiré par elles pour se montrer déraisonnable et prendre des risques considérables, juste pour coucher avec elles.

    En réalité, à bien des égards, le sexe brutal est un rapport sexuel dans lequel on ne demande pas son avis à la femme tout en lui demandant, car elle sait qu’elle peut interrompre à tout instant, parce qu’elle a confiance en vous et sait bien que si elle vous demande d’arrêter, vous le ferez. Elle sait aussi que vous mettrez une capote, ne lui ferez pas réellement mal, etc.

    Bref : c’est le beurre et l’argent du beurre, le fantasme sans le risque du fantasme. De plus, le sexe brutal provoque chez la femme un sentiment de possession, d’appartenance, qui n’est pas négligeable.

    Ce qui arrête en général les femmes et les empêche de franchement demander que vous soyez brutal et dominant, c’est la peur de passer pour une traînée et/ou celle d’avoir mal. A vous de faire en sorte que ces peurs s’éloignent. C’est ce que j’ai pu constaté avec mes conquêtes.

    J’ai tout-de-même pu constaté quelques limites au sexe brutal :
    La limite est évidente : c’est le refus. Si votre partenaire dit non, c’est non. En tout cas non pour aujourd’hui, non pour l’instant. Cela ne veut pas dire qu’elle refusera toujours, et réessayer une prochaine fois peut être une bonne idée. Mais en tout cas pour l’instant, acceptez son choix et cessez ce que vous êtes en train de faire. C’est une règle absolue, qui ne connaît aucune exception.

    Quoi qu’il arrive également, ne faites rien qui mette votre partenaire en danger. Et si vous voulez aller plus loin que la simple brutalité et vous attaquer au BDSM, sachez où vous mettez les pieds.

    Voilà, j’aimerai avoir votre avis sur ceci mesdames…

    #462
    Isis1
    Player

    Bjr personnellement j’aime pas forcément… Les deux derniers l’ont peut être cru mais ils ne m ont ni pose la question ni donne le temps d’introduire le sujet ou de faire un debriefing. Pourtant il y en a un que j’ai vu plusieurs fois et que je connaissais depuis longtemps… Donc attention à ça car à force ça peut être un motif de rupture, d’éloignement ou d incomprehension… Le deuxième a été tellement décevant car justement pas assez ‘gentil’ ( de plus, ej. Tres Précoce) que je lui ai dit non pour se revoir… Le premier appliquait trop a la lettre les conseils ads, je pense… Et il n’a jamais compris pourquoi les filles étaient attirées par lui : pour lui et pas ses performances. Enfin, c’est ce que je pense… Ca relève de la thérapie et pas du coaching dans ce genre de cas.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.